Menu
Ajaccio By Nigh
Ajaccio By Night - ABN - Le site toc de mac

Le peuple migrateur



Ajaccio By Night
Ajaccio By Night
Le printemps arrive et avec lui son lot d'hirondelles prêts à défequer sur les capôts et pare-brises de nos voitures garées cours Grandval (tu me feras le plaisir tonton Simon de les couper une fois pour toutes ces platanes).

Une fois par an disais-je, certaines éspèces parcourent des milliers de km guidées par leur instinct en direction du Nord pour y trouver un meilleur climat.

A Ajaccio, la régularité de ce phénomène est beaucoup moins flagrante, et bien malin est celui qui peut prédire la date de la prochaine migration de l'ajaccien vers le nouveau bar à la mode. Par exemple, en ce moment le bar en question c'est le Lamparo, non le Cohiba, non le Lamparo, enfin bon celui où les gens se garent en face sur le zebra. Il y a à peu près six mois, les plus de 20 ans étaient gentiement conduits vers la sortie passé 22h, pour offrir aux djeuns leur boom hebdomadaire arrosée de Vodkaramel sur un fond de remix 80 : le fameux Nuit de folie - Femme que j'aime - Viens danser.

Alors pourquoi ? Pourquoi maintenant dès 18h, plus aucune table n'est libre ? Pourquoi ce bar est devenu le lieu de rendez-vous à la fois des glandeurs et des travailleurs sortant du boulot ? Serait-ce grâce aux apétissantes assiettes garnies disposées ci et là à l'heure de l'apéro ?

Ce serait effectivement une raison tout à fait légitime, sachant que d'autres établissements misent davantage sur l'option végétarienne. Sutout que l'ajaccien déteste une chose par dessus tout : qu'on ne lui offre rien quand il vient dépenser ses sous (quel classieux paradoxe). Ca va de la coupelle de chips avec le pastis, à la fameuse 4eme bouteille en boîte sans oublier évidemment le café, qui doit impérativement être offert après chaque repas. Et là y a pas à dire, ils ont tout compris au Lamparo : une usine à petits salés cachée derrière le comptoir, des serveurs sympathiques qui distribuent le pain à la plèbe et c'est le mimi, c'est le rara, c'est le jackpot...

Il n'en fallait en fait pas plus pour que des bancs entiers d'ajaciens viennent trouver refuge dans ce nouveau nid, laissant s'évaporer la précieuse part des anges qu'ils buvaient jadis jusqu'à la lie. Et le monde attirant le monde, les pauvres habitués en quête de nourriture voient maintenant débarquer la crème des ajacciens : les faux jet-setteurs, le gang des seins refaits, les cloches, les idoles, les rustres, les rmistes habillés en boss sans oublier les incontournables "je-prepare-le-concours-de-l-IUFM", bref toutes les classes. Et comme dit si bien un ami, "ça se voit de suite quand un bar marche, c'est un bar où y a du cul".

Alors profitez-en messieurs les patrons, vous savez comme moi que bien assez tôt ces drôles d'oiseaux voleront vers d'autres cieux, plus jolis, plus accueillant ou plus sauvages. Et qu'au passage, même si vous n'êtes pas Cours Grandval, ils n'hésiteront pas à salir votre capôt...

Jean-Mitre
  


1.Posté par Loukoum le 29/03/2007 21:12
de mon avis trex objectif de loukoum ;
quel talent ce jean mitre! un nouveau style est né le jeanmitrissisme!

2.Posté par koriace2a le 30/03/2007 21:35
ps d usine a petit four mais un sypathique cuisinier qui tente de faire de son mieux

3.Posté par jesus le 03/04/2007 14:20
bébé bisous.....

4.Posté par loukoum le 13/06/2007 11:39
JOYEUX ANNIVERSAIRE

Nouveau commentaire :

Ajaccio's Way Of Life | Nuits Ajacciennes | Vos Posts...









IMG_0924.JPG
IMG_4855.JPG
IMG_2368.JPG
IMG_4531.JPG
IMG_3422.JPG
IMG_4005.JPG
IMG_1244.JPG
IMG_2113.JPG
CIMG1194.JPG
IMG_2793.JPG
IMG_0268.JPG
IMG_4629.JPG
IMG_0245.JPG
IMG_1016.JPG
gal-147521.jpg